Varzy

Adresse : 22, rue de l’hôtel de ville, 58210 Varzy.

Téléphone : +33 3 86 29 43 73 et + 33 3 86 60 68 55.

Contact : Jean-Michel Roudier, adjoint au conservateur départemental des Musées de la Nièvre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Présentation du musée : Le musée de Varzy porte le nom d’un collectionneur passionné, Auguste Louis Grasset (1799-1879) qui a rassemblé une bonne partie des collections que l’on peut encore y admirer, notamment la collection d’objets océaniens. Maître de forge, puis percepteur à la Charité-sur-Loire, il créé en 1822, un cabinet d’antiquités et de curiosités. En 1834, il devient inspecteur des Monuments historiques de la Nièvre nommé par Eugène Viollet-le-Duc. Suite à des difficultés financières, Grasset souhaite dans un premier temps céder sous conditions, en 1846, ses collections à la ville de Nevers et au département de la Nièvre. Mais sa demande n’étant pas acceptée par la ville, il vend une partie de ses collections aux enchères en 1847. En 1862, le maire de Varzy nomme Auguste Grasset conservateur du Musée qui avait été créé en 1856, pour recevoir les objets d’art et curiosités offerts par Henri Piffaut, un pharmacien passionné de numismatique. Grasset l’enrichit alors des collections qui lui restent. Entre 1862 et 1879, il sollicite de nombreuses personnalités de l’époque et obtient des dons de Prosper Mérimée, de Champfleury, du baron Taylor, de Charles Hector et d’Honoré Jacquinot et des dépôts de l’état, mais aussi « rassemble, échange et achète des œuvres jusqu’à sa mort ».

 

Le musée municipal ouvert au public d’avril à octobre, illustre un « cabinet de curiosités » et présente des collections très variées :

  • une collection égyptienne, des objets d’art, des sculptures et des peintures du Moyen-Âge et de la Renaissance au pré-impressionnisme et des faïences de Nevers et de Varzy,
  • des tableaux de peintres paysagistes du Nivernais,
  • un très intéressant salon de musique avec des instruments du 17e au 19e siècle,

une belle collection d’objets ethnographiques d’Océanie qui proviennent des collectes de Charles Hector et Honoré Jacquinot (cf notices biographiques)

Historique de la collection océanienne :

Dans une séance de 1863 de la Société historique, littéraire et agricole, protectrice de la bibliothèque et du musée de Varzy, monsieur Honoré Jacquinot, médecin à Imphy est remercié pour sa donation d’objets (3 sont cités) rapportés lors du voyage de la Coquille. Or c’est Charles Hector qui a participé à l’expédition de la Coquille (1822-1825), commandée par Louis Isidore Duperrey, secondé par Jules Sébastien Dumont d’Urville. Et en fait, Honoré n’a voyagé dans le Pacifique que lors du voyage de l’Astrolabe et de la Zélée (1837-1840) commandé par Jules Dumont d’Urville (cf notices biographiques de Charles Hector et Honoré Jacquinot). « Quoiqu’il en soit il ressort que la quasi-totalité des objets de la collection » océanienne provient des deux expéditions auxquelles à participer l’amiral Charles Hector Jacquinot « et qu’ils ont été acquis grâce aux contacts privilégiés que Grasset entretenait avec la famille Jacquinot », notamment avec l’amiral (Lainé, 1992, p.4-7).

La plupart de ces objets ont été répertoriés dans l‘inventaire rédigé par A. Grasset de 1865 à 1868. Dans son mémoire Martine Lainé indique aussi que sur des étiquettes associées à certains objets figurait la mention « don de l’amiral Jacquinot ». Ces deux informations ont été rapportées dans les notices des objets concernés.

Références

  • Jacob, Yves, 1995, Dumont d’Urville, le dernier grand marin de découvertes, Editions Glénat, Grenoble.
  • Lainé, Martine, 1992, La collection océanienne du musée de Varzy, mémoire de D.E.A, Université de Paris 1, Panthéon-Sorbonne.
  • O’Reilly, Patrick, Reitman, Edouard, 1967, Bibliographie de Tahiti et de la Polynésie française, Publications de la Société des Océanistes, n°14, Musée de l’Homme, Paris.
  • Volut, Pierre, 1998, Des Nivernais à la conquête du Monde, Le Vice Amiral Charles Hector Jacquinot (1796-1879) et le médecin de marine Honoré Jacquinot (1815-1887), La Camosine, Les Annales des pays nivernais, n°92, Nevers.

• Site internet en 2015 : http://www.varzy.fr/musee-municipal-auguste-grasset

PhotoObjetDescription
vc-160
n° VC 160
Battoir dont l’extrémité proximale de la poignée est de section carrée, sa base est légèrement bombée. La poignée se resserre et s’arrondit, certainement pour faciliter la préhension, puis elle s’évase vers son extrémité distale qui est de section rectangulaire. Les faces sont gravées de stries de n...
vc-138.png
n° VC 138

Dans une écaille de tortue a été préparé ce bracelet, une couronne circulaire et plate de section rectangulaire. Très bel objet.

vc-124
n° VC 124
Hameçon composé constitué d’une plaque en nacre de forme en amande allongée, plus épaisse à son extrémité de section triangulaire. A cet endroit, elle est percée transversalement dans sa partie haute d’un trou, à travers lequel passe un lien qui rejoint la pointe en os. A l’autre extrémité rectangul...
vc-156
n° VC 156
Cet hameçon simple, direct, de la forme d’un U très arrondi et légèrement dissymétrique a ses deux extrémités épointées. Il montre près de sa branche la plus longue, une saillie qui devait être utilisée pour attacher la ligne de pêche. L’autre pointe est droite.
vc-119
n° VC 119
Très grande pièce de tapa en relativement bon état.
vc-137
n° VC 137
Tapa blanc sans décor.
vc-161
n° VC 161
Belle pièce d’étoffe assez épaisse, certainement de plusieurs couches. Elle est teinte uniformément en ocre jaune et décorée de motifs ocre rouge représentant des végétaux, des empreintes de fougères rassemblées et des motifs géométriques, de fines hachures qui forment une frise le long de trois des...
vc-148
n° VC 148
Pièce assez épaisse et un peu raide. On remarque en filigrane, un treillis.
22

Copyright 2018 Musée de Tahiti et des îles | All Rights Reserved | Téléphone : 40 548 435 | Télécopie : 40 584 300 | Tous droits réservés Mentions légales | Design by TPP Conseil